Tennis et Course à Pied : la complémentarité

La course à pied et le tennis sont deux sports qui nécessitent tous les deux résistance et endurance. Découvrez comment tirer le meilleur parti en pratiquant ces deux sports en alternance!

La course à pied, une flexibilité bienvenue

La course à pied, également appelée jogging ou running, est un des sports les plus courants. Souvent pratiqué seul, il s’agit plus d’une activité sportive que d’un sport : le jogging ne nécessite que rarement l’attribution d’une licence ou l’inscription à un club! C’est pourquoi il est difficile de comptabiliser le nombre de coureurs en France, mais la complémentarité de cette activité avec d’autres sports est largement reconnue. Le principal avantage du running est sa flexibilité : Parcours, durée, effort, heure, chacun peut être adapté. Alors qu’il est difficile d’organiser une partie de foot à minuit avant de se reposer! Grâce à cette faculté d’adaptation, la course à pied accompagne souvent de nombreux sports avec des programmes d’entraînement à la course.

Le tennis, entre endurance et puissance

Le tennis est un sport très complet, qui fait appel à la fois à des capacités de puissance dans l’exercice de la frappe, mais qui sollicite également de nombreux déplacements et une capacité d’endurance. L’intégralité du corps est ainsi mobilisé. Tandis que le maintien d’une raquette et la frappe de la balle font appel aux bras, se positionner sur le court et face à la balle demande d’utiliser les jambes, ainsi que le torse pour les rotations. L’alternance continue entre déplacements et frappes soumet les joueurs à un effort irrégulier, qu’ils doivent cependant maintenir pendant toute la durée du match. Il n’est d’ailleurs pas rare que les joueurs, pour obtenir quelques instants de repos supplémentaire, recourent à cette astuce : faire quelques rebondissements avec la balle avant le service.

Optimiser son endurance et améliorer sa concentration au tennis

La course à pied est souvent utilisée par les sportifs pour l’exercice du cardio-training. Cette technique consiste à habituer le cœur à l’effort, sur de longues périodes, mais également en vue de faire baisser le rythme cardiaque au repos. Les bénéfices de la course à pied résident dans l’exercice d’un effort continu, mesurable, et permet de renforcer l’endurance et la résistance. Alterner course à pied et sport est ainsi très bénéfique. Dans le cadre de la pratique du tennis, avoir un entraînement régulier comprenant des séances de jogging permet ainsi d’améliorer ses performances sur le terrain. Vous serez ainsi plus réceptif à l’exercice de votre technique de frappe!

Accompagner ses efforts dans la pratique de votre sport

Échauffement, préparation, récupération : il s’agit d’étapes tout aussi importantes que la pratique du sport en lui-même! En tennis, les échauffements avant un match sont l’occasion de minimiser les risques de blessures, mais également de préparer un match et de se concentrer. Située plus en amont, la préparation s’effectue en parallèle de votre entraînement au tennis, et fait notamment appel au running. La préparation permet de maintenir une bonne condition physique, entre deux séances de sport, mais également d’éviter une rupture de la pratique sportive en cas de changement temporaire de mode de vie. Enfin, la phase de récupération, immédiatement après l’effort mais également dans les jours suivants, est à ne pas négliger. Des conseils sur une alimentation équilibrée vous permettront de tirer le meilleur de votre entraînement, et même d’augmenter les bénéfices de la pratique de votre sport en améliorant la prise de muscle et le gain de performances.

Commentaires

Tribune Tennis

Cordeur et testeur de cordages, de raquettes tennis sur TribuneTennis.fr. Tests de matériels connectés.

Articles Similaires

Leave a Comment